Une éducation populaire renouvelée pour des citoyens engagés

 
 
Une éducation populaire renouvelée pour des citoyens engagés

la Fabrique d'initatives citoyennes du quartier "Le Plateau - Europe - Balzac - la Ville Bastard" de Saint-Brieuc

Lors du comité interministériel à l’égalité et à la citoyenneté (CIEC) du 6 mars 2015, le Gouvernement a décidé de mobiliser des moyens supplémentaires afin de renouveler les actions d’éducation populaire au profit des habitants des territoires fragiles, et notamment ceux qui vivent dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville (QPV).

La mise en place de fabriques d’initiatives citoyennes est une des actions qui concrétise cette volonté.

L’objectif de cette expérimentation est de labéliser des structures associatives recevant du public, et de proposer ainsi un fonctionnement sous forme de « fabriques d’initiatives citoyennes » impliquant plus largement les habitants et développant l’engagement bénévole.

En d’autres termes, il s’agit de déployer autour de structures existantes, bien implantées au niveau territorial un dispositif permettant :

  • Une reconnaissance du travail accompli par les associations de jeunesse et d’éducation populaire dans un moment où les associations sont fragilisées.
  • Une opportunité de développer des coopérations, des mutualisations, du partage d’expériences là où trop souvent des appels à projets les mettent en concurrences.
  • D’ouvrir ces coopérations au-delà des associations fédérées, en proximité avec les territoires
  • De co-construire avec les services de l’Etat les conditions de la réussite de cette mesure

La « FIC » propose aux citoyennes et citoyens de prendre en main leur destinée en réalisant des projets qui leur ressemblent, et participe à la construction d’un monde plus démocratique et plus juste.

Depuis 2015, 49 fabriques d'initiatives citoyennes ont été labellisées en France.

Elles ont signé avec l’État une charte d’engagement portant notamment sur la promotion des valeurs de la République (égalité, liberté, fraternité, laïcité, démocratie) et s’appuient sur les démarches et les méthodes de l’éducation populaire. Elles interviennent sur :

  • Le renforcement du lien social et de la citoyenneté de proximité, le mieux-être et le « vivre ensemble »
  • Le dialogue intergénérationnel et interculturel 
  • Sensibiliser et accompagner les acteurs de l’éduction formelle et non formelle vers les pédagogies propices à l’engagement et au développement d’une culture de l’initiative (autonomie, responsabilité, droit à l’erreur)
  • La créativité et l’innovation sociale, faciliter la participation et l’expression de l’envie d’agir des habitants
  • Mieux valoriser, faire connaître et reconnaître les initiatives portées sur leur territoire

Dans les Côtes d'Armor, le dispositif est porté par l'association UNVSTI, basée à Saint-Brieuc, en partenariat étroit avec la Maison des Jeunes et de la Culture du Plateau, la Régie de Quartier et le Centre Social du Plateau, elle a été labellisé "fabrique d'initiatives citoyennes" en juin 2016 et ce, pour trois ans.

20170126_182831b
20170126_182530_003b
20170126_182457b
20170126_181145b

L'association UNVSTI, née en 2002 dans le quartier prioritaire de la politique de la ville "Le Plateau - Europe - Balzac - la Ville Bastard" à Saint-Brieuc (4 128 habitants), a pour objet de développer les cultures urbaines et tout autre domaine de la vie (sportif, culturel, artistique, social, éducation populaire, …). Pour faire face à l'émotion suscitée par les terribles attentats de janvier 2015, les structures présentes sur le quartier (UNVSTI, MJCMaisons des jeunes et de la culture, Régie de quartier, centre social) avaient su se rassembler pour échanger ensemble et avec les habitants, sur la question de la laïcité, de la liberté d’expression et des valeurs fondamentales de la République. De cette initiative est née une volonté de travailler ensemble plus régulièrement au profit des habitants, envie qui s'est concrétisée par la candidature déposée dans le cadre de l'appel à projets "fabriques d'initiatives citoyennes" lancé en mai 2016.

Après la phase de construction d'une culture commune, les acteurs de la Fabrique ont officialisé sa création lors d'une cérémonie de vœux commune le 26 janvier 2017 en appelant les habitants, venus nombreux, à venir pousser la porte afin de proposer ou suggérer des projets.

Début juin 2017, cinq projets ont été validés :

  • association "entreprendre au féminin" : aide au lancement de l'association
  • offre d'aide psychologique aux habitants par une psychologue clinicienne bénévole : aide à l'équipement d'un local et de la documentation nécessaire
  • coiffeur solidaire : aide à l'équipement et complément du coût de la formation, en contrepartie de l'engagement de pratiquer des tarifs préférentiels de 1 à 2€ pour les habitants du quartier les plus démunis au moins une demi-journée par semaine
  • boucherie solidaire : aide destinée à financer une étude de faisabilité du projet consistant à proposer des plats végétariens bio et pas chers aux habitants du quartier les plus démunis
  • café nomade : achat de matériels mutualisés entre les structures et les habitants (barnum, sono, verres réutilisables, percolateur...).

Et ce n'est que le début de l'aventure....